Légère baisse de Unilever après une recommandation à la baisse de l’agence Nomura

Le géant anglo-néerlandais des produits de grande consommation, Unilever, a cédé 0,6% aujourd’hui à la bourse d’Amsterdam terminant à 31,7 euros par action. Cette chute fait suite à la dégradation de la note de la société par Nomura qui passe de ‘neutre’ à ‘réduire’ avec un objectif de cours à 29,7 euros par action.

Cette notation est justifiée par les analystes qui annoncent que le PER du titre est passé de 17,5 fois les bénéfices à plus de 20 fois depuis le début d’année, une augmentation nettement plus marquée chez Unilever que chez ses autres concurrents sur le marché européen alors que rien ne le justifie fondamentalement.

Ce changement de position fait également suit à une règle informelle au sein du bureau d’étude visant désormais à éviter les positions neutres sur les titres analysés, une politique progressiste dont Unilever fait probablement les frais actuellement.

Unilever est un acteur incontournable du marché, détenant plusieurs centaines de marques très en vue sur les différents pays européens, elle avait bondi légèrement à la fin mai après l’annonce de la vente de Ragu et Bertolli au japonais Mizkan Group pour 2,15 milliards de dollars.

La politique du groupe est actuellement de réduire ses marques afin de se recentrer sur celles permettant un chiffre d’affaire supérieur au milliard de dollars, une politique critiquée mais qui pourrait améliorer la rentabilité de la société avant peut être un repositionnement sur le marché mondial.

You must be logged in to post a comment Login