Allianz dans la tourmente avant le procès historique de Aix en Provence

allianzLa Compagnie d’assurance Allianz est dans la tourmente à une semaine du jugement en appel qui devrait confirmer le jugement du tribunal de commerce de Toulon de juillet 2010 qui statuait sur le fait que la compagnie soit bien responsable en tant qu’assureur responsabilité civile de la société P.I.P. spécialiste des prothèses mammaires.

Ce dossier, devenu probablement l’un des plus gros scandale sanitaire de la décennie pourrait avoir un impact négatif en terme d’image sur le groupe franco-allemand de par l’ampleur médiatique que pourrait prendre le dossier. On estime actuellement à 300 000 le nombre de victimes de la société P.I.P. qui a vendu des prothèses de très mauvaises qualités tout en ayant fraudé les services de qualités-contrôle en injectant un gel impure dans les dites prothèses.

En France se sont pas moins de 30 000 femmes qui ont été implantée des fameuses prothèses, que se soit en chirurgie réparatrice mais également au titre de chirurgie esthétique. Le bureau d’avocat Coste-Floret qui défend Allianz avait toutefois annoncé à nos confrère du figaro que la couverture de son client n’irait pas au delà de 3 millions d’euro pour la totalité du sinistre, soit une compensation maximum de 100 par victime si celles-ci demandaient réparation, à peine de quoi payer les frais de déplacement occasionné par ce procès depuis son ouverture.

Le bureau Coste-Floret avait également annoncé que les étrangers n’entreraient pas en ligne de compte pour une éventuelle indemnisation, en effet selon les conditions du contrat souscrit par PIP via le bureau de tarification, la garantie ne couvrirait pas les clients étrangers de la société, un scandale qui pourrait engager Allianz dans de nombreux pays et nuire fortement à son image d’assureur conseil.

Qu’à cela ne tienne, le verdict du tribunal d’appel de Aix en Provence est attendu pour le 22 janvier prochain, l’enjeu du verdict sera de confirmer ou non si Allianz doit couvrir le sinistre ou non malgré les fraudes avérées de son client ou si la nullité du contrat pourra être appliquée pour fausse déclaration.

Qu’à cela ne tienne, l’image de Allianz sortira ternie de ce dossier et le cours de son titre pourrait bien en faire les frais dans les prochains jours et semaines.

 

 

You must be logged in to post a comment Login